Retour à la liste

Christian FAILLAT céramiques

Sainte-Cécile Saône-et-Loire Bourgogne-Franche-Comté

Installé juste à côté du restaurant ... 




C'est en 1983 que Christian Faillat a élu la Bourgogne et son prestigieux patrimoine historique, tout particulièrement celui de l'ancienne abbaye de Cluny, pour installer, dans un petit village aux portes de la forêt domaniale, son atelier de céramique, ayant trouvé sa terre des possibles.

 

Il explore, depuis, les infinies richesses de cette matière d'où naît la vie et d'où ses créations prennent forme, toujours fortement rattachées à une histoire, celle d'un lieu, d'une atmosphère, d'une rencontre.

Il aime travailler la terre sur laquelle il avance, celle des carrières de Bourgogne, qu'il prépare pour en faire surgir des oeuvres racontant l'histoire du matériau dont elles sont faites et qu'il revêt d'engobes chaleureux, aux couleurs de cette terre aux nuances multiples et de celles des sous-bois et des mousses. L'allumage des feux de son four à bois, rituel initiatique auquel sont soumises chacune de ses créations livrées aux aléas des flammes, achèvera ce processus de transformation.

Tout son travail nous rappelle à cette matière originelle aux bruns parfois presque noirs, ocres rouges et orangés, verts aux reflets changeants, gris irisés portant en eux le bleu clunisois.

 

Les créations de Christian Faillat imposent leur équilibre et par là même s'ancrent encore dans cette terre dont elles sont faites. L'harmonie qui s'en dégage procède de l'affrontement entre l'artiste et son matériau, de cette humilité acquise au contact quotidien de cette matière qui révèle peu à peu ses innombrables secrets à qui l'écoute.  

Elles font surgir des images d'un passé qui se rappelle à nous, fragments et détails d'architecture revisités et explorés pour devenir oeuvre majeure, colonnes, bornes dont le sens n'est pas de délimiter un espace mais de témoigner du cheminement parcouru et de celui qui reste à faire, disques, meules symboles du temps qui s'écoule comme le sable du sablier, de la rondeur de cette terre, encore et toujours elle.

 

Les voyages de recherche de Christian Faillat l'ont mené à travailler sur d'autres sols, en Chine, en Australie, au Japon où la richesse de ces cultures lui ont permis d'élargir ses connaissances du monde qui l'entoure et duquel il tire enseignement et inspiration.

 

Toute son oeuvre fait sens, réfléchie, ressentie au contact de cette terre dont il dit éprouver le manque quand il n'y plonge pas ses mains.

 

Patricia Terrisse